Logo TopDoctors
Langue: ESFREN

Un traitement efficace pour hypersudation des paumes et des aisselles

La chirurgie de l'hyperhidrose est une procédure simple réalisée par une technique mini-invasive qui permet d'obtenir des résultats optimaux. Ainsi s’évite l’inconfort que génère dans la vie quotidienne, récupérant la chaleur et la sécheresse des mains et des aisselles.

 

L’hyperhidrose primaire ou essentielle est un trouble caractérisé par la transpiration excessive qui affecte certaines zones du corps, principalement les paumes, les aisselles, mais aussi la plante des pieds ou même le visage. Les raisons de son apparition sont inconnues, mais on a pu constater que, chez des patients affectés, il y a un excès de signal nerveux du système qui régule la transpiration (système nerveux sympathique) ainsi qu'une sensibilité accrue des glandes sudoripares dans ces zones à ce stimulus.

 

C’est un problème commun qui touche environ 2-4% de la population, étant plus fréquente chez les adolescents et les jeunes adultes;ce n'est pas rare qu'il y ait des antécédents familiaux. Son importance est que, même comme un trouble bénin, ça provoque une malaise importante, altère de manière significative la qualité de vie des personnes touchées et peut causer des problèmes liés à l'emploi et affecter gravement les relations interpersonnelles et conjugales.

 

Pas tous ceux qui croient transpirer plus que d'ordinaire, ont ce trouble. Pour son diagnostic, il est essentiel d'abord de rejeter autres maladies sous-jacentes qui peuvent causer une transpiration excessive, telles que les infections ou les maladies thyroïdiennes (hyperhidrose secondaire). Les patients touchés d'hyperhidrose essentielle présentent les symptômesdès l'âge juvénile, s’accentuant dans les situations de nervosité ou d’exercice, n’ayant pas une maladie sous-jacente) qu’explique cette transpiration excessive.

 

Il y a de nombreux traitements topiques, pharmacologiques, ainsi comme des techniques basées sur des courants galvaniques qui se sont révélées d'une utilité limitée, en particulier dans les cas plus graves. L'application de la toxine botulique pour bloquer la stimulation nerveuse est avéré utile dans les paumes et les aisselles, si bien son effet est temporaire et les injections doivent être répétées périodiquement, avec l'inconfort et la douleur que cela entraîne.

 

La chirurgie de l'hyperhidrose (sympathectomie thoracoscopique) est réservée aux cas graves, avec un impact significatif sur la qualité de (la) vie, et présente d'excellents résultats, en particulier dans le cas des mains et des aisselles. A cet effet, une technique minimalement invasive est utilisée, par le biais d'une seule incision d'un centimètre au-dessous de chaque aisselle. En utilisant une caméra, l’intérieur du thorax est visualisé pour localiser la chaîne du nerf sympathique que transmet le signal excessif, et elle est sectionnéeau niveau désiré en fonction de l’emplacement de l'hypersudation. C’est une procédure relativement simple qu’a lieu le même jour de l'admission, sans besoin de drainages postopératoires, avec un recouvrement rapide et pouvant, dans la plupart des cas, sortir de l’hôpital le lendemain après la chirurgie, sans beaucoup de douleur ou de complications majeures.

 

L'effet de l’intervention chirurgicale est immédiat, le patient peut alors vérifier leurs mains ou leurs aisselles,à nouveau chaudes et sèches. L'opération peut être, occasionnellement, accompagnée par l'apparition de la transpiration dite compensatoire, ce qui est une augmentation de la transpiration normale dans d'autres parties du tronc (dos, abdomen, cuisses). Quand ça se produit, c’est normalement bien toléré par le patient et ne perturbe pas à peines sa qualité de vie.

Le traitement chirurgical de l'hyperhidrose est indiqué dans les cas graves, où la transpiration excessive provoque une baisse significative de la qualité de vie, comparable même à celle provoquée par les principales maladies neurologiques telles que la sclérose en plaques. C’est une technique simple et mini-invasive avec un excellent résultat esthétique et une douleur postopératoire minime, avec un taux de réussite élevé, en particulier dans le traitement de la transpiration excessive des paumes et des aisselles. Nous pouvons dire que les patients atteints de ce trouble peuvent déjà avoir une solution efficace à son problème et rétablir la qualité de vie perdue.

Envoyez-nous votre demande